Genèse du Cisp club;
de l'ICPCà la CISP,

histoire d'une transmission.



Le bœuf est lent mais la terre est patiente


Marc Jamoulle, Michel Roland Décembre 1996


Résumé

Ce texte retrace l'histoire de la transmission d'un savoir particulier de la médecine de famille, la taxinomie. Cette nouvelle forme de connaissance est née dans les pays du nord de l'Europe dans les années soixante-dix . Les membres du groupe recherche de la Fédération des Maisons Médicales et des Collectifs de Santé Francophones de Belgique ont été les instruments de la transmission de ce savoir vers la France. La genèse du club des utilisateurs francophones de la CISP est rapportée ainsi que les projets qu'il soutient.



La transmission d'un nouveau savoir en médecine de famille

L'histoire présentée ici montre la lente pénétration d'idées nouvelles dans la sphère de la médecine générale/de famille francophone en Europe.

Il s'agit de l'histoire d'une transition du monde anglo-saxon vers le monde latin et plus particulièrement francophone européen. Situés entre ces deux mondes, juste en deçà d'une « frontière » curieusement dénommée linguistique, la Wallonie (et Bruxelles !) est un lieu de passage, d'interface entre nord et sud, entre bataves et gaulois.

Au nord, le monde du fait, au sud le monde du dit. Il fallait donc rapprocher faire et dire. Nos collègues français avaient tenté de participer aux travaux des collègues du nord mais avaient abandonné ces façons de voir, jugées trop « anglo-saxonnes », peut-être parce que trop opératoires. En Belgique francophone, nous sommes quelques-uns à avoir repris le flambeau et au sein du groupe recherche de la Fédération des Maisons Médicales, nous avons tenté de réaliser cette gageure, assurer la transmission de ce nouveau savoir.

L'objet de la transmission

L'objet est une méthodologie. Plus exactement, le moyen d'appliquer en médecine de famille la pensée suivant laquelle on ne peut décrire et transformer la réalité qu'en s'appuyant sur des faits. Cette assertion nécessite de mettre les faits en évidence, de les identifier et les compter, de les soumettre à la loi des grands nombres avant de les analyser. Bref, la méthodologie y est reine. Identifier, assembler et compter sont des opérations qui ne se réalisent que sur des éléments délimités, préorganisés et structurés. L'informatique peut traiter les grands nombres. Encore faut-il nourrir l'ordinateur avec de la matière analysable. Rendre analysable le contenu d'une relation diagnostique et thérapeutique humaine suivie dans le temps, spécifique de la médecine de famille, voilà le but que s'était fixé les membres du Comité de Classification de la Wonca, un groupe international de généralistes experts de l'Organisation Mondiale de la Médecine Générale / de Famille. C'est cet outil que nous nous sommes efforcé d'adapter et de transmettre à la francophonie.

Publié en 1987 par les Dr Henk Lamberts (Amsterdam) et Maurice Wood (Virginie, USA) l'International Classification of Primary Care (ICPC est le fruit de vingt ans de travaux en Europe du nord. Le Dr Bent Bentsen, professeur de médecine générale de l'Université de Trondheim en Norvège a été l'initiateur des premiers travaux publiés en 1976 par le Comité de Classification de la Wonca.

Depuis cette époque et au rythme des réunions du Comité, les outils se sont succédés et perfectionnés (voir tableau 1: les réunions du CCW). Les classifications élaborées par le Comité ou par ses membres ont été fondues en une seule, l' ICPC, International Classification of Primary care dont la structure (voir tableau 2 : la structure de l'ICPC) est un héritage conceptuel des trois outils préexistants. Ces trois classifications sont nées de travaux portant sur la catégorisation des diagnostics (ICHPPC 1, 2 & 2 Defined), l'étude des motifs de contact (Reason For Encounter Classification) et sur celle des procédures (IC-Process-Pc)(explication des acronymes au tableau 3: les outils mis au point par le CCW).

Publié en français sous le nom de Classification Internationale des Soins Primaires (CISP), celle-ci identifie et assemble des éléments d'apparence disparate, tant biologiques que psychosociaux et qui fondent l'activité des dispensateurs de soins de premier recours


Chronologie



11 décembre 1996, parution de l'ouvrage

Approches taxinomiques en médecine de famille

A la suite de la parution en 1992 du livre la CISP (Classification Internationale des Soins Primaires), les auteurs vous proposent une nouvelle réflexion autour du traitement de l'information en médecine générale/de famille. Le développement de l'évaluation impose que les praticiens s'approprient les outils épidémiologiques indispensables à la description et à l'analyse de leur activité professionnelle. Le thème du codage est abordé en profondeur. L'activité du médecin peut être décrite dans le respect de l'intimité de la relation médecin patient.

En une centaine de pages (vol 1), les auteurs abordent les dimensions fondatrices de la médecine de famille, la méthode de traitement de l'information de santé basée sur l'épisode, la Classification Internationale des Soins Primaires (CISP), ses objectifs, intérêts et son apprentissage.

La nomenclature de la CISP est republiée et suivie d'une terminologie médicale en soins de base (vol 2) standardisée suivant les règles de la documentologie et classifiée selon la CISP. Cette terminologie constitue la base de données du progiciel LOCAS (Logiciel de codage et d'acquisition de synonymes) développé par les mêmes auteurs et disponible chez CARE Editions, asbl . Cette terminologie est évolutive et sera mise à jour grâce au retour d'information des utilisateurs du LOCAS.


Deux volumes accompagnés de la nomenclature CISP en dépliant de bureau plastifié.

Les auteurs :


Michel Roland, médecin de famille à Bruxelles, chercheur à la Fédération des Maisons Médicales, professeur de médecine générale à l'Université Libre de Bruxelles, membre de Wonca EQuiP.


Marc Jamoulle, médecin de famille à Gilly, chercheur à la Fédération des Maisons Médicales, maître de stage en médecine générale, membre du Comité de Classification de la Wonca.

Bernard Dendeau, Licencié en sciences commerciales et financières, analyste de système, informaticien.


Préface par


Jacques Humbert, médecin de famille à Beauvoir sur Mer, France, Président du Cisp-club


Edité par CARE Editions, asbl, Bruxelles, 1996


Il s'agit d'une première en informatique médicale francophone. Le logiciel LOCAS, qui est développé sur base et comme source de cette terminologie, a été considérablement amplifié et transformé et est prêt à équiper des programmes médicaux ambulatoires plus performants. Douze mille termes sont normalisés et classifiés. Cet ouvrage contient un guide d'utilisation de la CISP mais aussi plusieurs chapitres sur les concepts qui sous-tendent son utilisation et qui renouvellent le champ de la médecine de famille.

Projets élaborés dans le cadre du Club des utilisateurs

francophones d la CISP.

  1. Projet de mise au point d'outils pédagogique (JH)

L'organisation pour l'ACFM, depuis 1993, d'une dizaine de séminaires "Dossier médical et codage", conduits par Jacques Humbert nous aura permis de vérifier l'enthousiasme ravivé pour leur métier des médecins de famille français dés lors qu'on leur donne les moyens de l'écrire et, partant, l'opportunité d'être reconnus. En complément des experts internationaux que nous sollicitons, nous travaillons à la réalisation d'un outil pédagogique de formation et d'aide à l'utilisation en routine de la CISP. Associant support papier et informatique, il connaîtra d'abord un usage évaluatif en séminaires pour être éventuellement diffusé aux associations de FMC locales qui le souhaiteraient .

  1. Projet de progiciel terminologique (PC)

La banque de donnée terminologique standardisée et classifiée publiée dans le volume deux de l'ouvrage est déjà disponible sous forme du logiciel LOCAS (Care Editions asbl, Bruxelles). Ce Logiciel de codage et d'acquisition de synonymes permet à l'utilisateur de catégoriser son information de façon rapide mais aussi de nous transmettre les items qu'il souhaiterait voir codé et inclus dans une version ultérieure. Ce logiciel est disponible à ce jour en version DOS. Dans le cadre du Cisp-club et en collaboration étroite avec P.Charbonnel, nous mettons au point une version sous Windows, qui pourrait s'adapter aux logiciels médicaux actuellement commercialisés. Cette « brique » logicielle devrait être disponible dans les prochains mois

  1. Projet de recherche sur le terrain et logiciel d'exploitation des résultats

Les outils décrits ci-dessus sont des préalables indispensables pour pouvoir élaborer et lancer une recherche pilote d'utilisation de la Cisp en temps réel par une vingtaine de praticiens. Identifier un groupe de vingt chercheurs, les former, installer les logiciels signifie un investissement important en recherche action et demandera une mobilisation conséquente d'énergie. Il sera aussi indispensable de développer un logiciel d'exploitation standardisée des résultats de cette recherche et de collections de données ultérieures. A ce jour, seul le département de médecine générale de l'Université d'Amsterdam dispose de l'outil informatique lui permettant de capter, d'analyser et de répercuter les données sur ses généralistes « fournisseurs d'information ». Il est bien évident pourtant que la qualité des informations fournies dépendra de l'intérêt que les fournisseurs d'information y gagneront.

  1. Projet international d'étude de la terminologie et de la conversion à la CIM-10

La terminologie présentée à ce jour est bien évidemment insatisfaisante et devra être mise à jour périodiquement. Toutefois, il est indispensable que l'effort soit commun aux différents pays d'Europe et que les conversions vers la Classification Internationale des Maladies soient réellement cohérentes. Des collègues Canadiens, Finlandais, Danois et Australiens ont déjà commencé ce travail important et certains de leurs travaux sont déjà publiés . Le Cisp-club souhaite investir dans ce domaine et participera aux travaux d'un groupe international grâce à la compétence et l'investissement déjà conséquent du Dr F .Mennerat dans ce domaine.

  1. Extension du Cisp-club vers d'autres pays francophone

L'extension vers d'autres pays francophone est une nécessité impérieuse pour le Cisp-club. Les contacts avec des praticiens de terrain et des responsables de formation au Québec sont déjà excellents. Des contacts sont déjà en cours avec d'autres pays francophones. Le soutien des organisations internationales francophones sera recherché afin d'établir un réel réseau y compris vers les pays d'Afrique et d'Asie où le français est considéré comme une langue de travail. On imagine aisément dans ce cas que les terminologies utilisées devront être adaptées aux différentes expressions de la sensibilité médicale.




URL de cette page: http://www.ulb.ac.be/esp/cisp/genese.html Ce document est également disponible ici en format "Word 7.0 for Windows 95"
Sous Netscape et Windows 95, pour télecharger, sélectionner le lien avec le bouton droit de votre souris et utilisez l'option "Save As..." ou "Sauvegarder sous..."
Sous d'autres systèmes, consultez les modes d'emploi.


Pour en savoir plus sur la CISP et le CISP-club, contactez :

.M. Jamoulle
Rue Frère Orban
B-6040 Jumet( Charleroi)
J. Humbert
9, rue du 8 Mai
F-85230 Beauvoir sur mer
tél.+32 71 37 14 12 (dom.)
+32 71 28 55 77 (bur.)
+33 2 51 49 45 51 (dom.)
+33 2 51 68 70 23 (bur.)
fax+32 71 28 55 70+33 2 51 68 76 05
courriel marc.jamoulle@ulb.ac.be jhumbert@imaginet.fr
http://www.ulb.ac.be/esp/cisp

 
Utilisez ce formulaire pour envoyer vos commentaires ou soumettre un lien
Use this form to send your feedback and/or submit a link

(svp, replacez le texte proposé par vos coordonnées avant d'envoyer)
(please, replace sample texts by appropriate data before submitting!)
From
your e_mail :
your URL :
To marc.jamoulle@ulb.ac.be ; meurrens@ulb.ac.be ;
Subject
Link
Comment



Liste de diffusion
du CCW
Droits d'auteur

Comment ça marche?

Livres et
publications

Réalisations
du CCW

Tableau
CISP


CISP-2
introduction

Retour au
CISP-Club


http://www.ulb.ac.be/esp/cisp/genese.html