Newslette A.G.S.

 

suivez nous aussi sur

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
     Accueil Calendrier prochaines rencontres rencontres passées Contact et Lieu
Liens





 

 

Nadia Monacelli
(Università di Parma, Italie)

 

"De la collaboration au partage des tâches familiales : une transition difficile"

Résumé

En dépit des efforts déployés par les pays membres de l’Union Européenne en matière de politiques d’égalité visant à promouvoir une participation symétrique des hommes et des femmes tant sur le marché du travail que dans la vie familiale, la question de la participation différenciée au travail productif et reproductif en fonction du genre demeure très actuelle. Traversant les frontières culturelles et politiques, elle semble même se dessiner comme une question éternelle (Pomeroy, 1975) et universelle (Hirata et al., 2004, Hirata, 2008). Cette tendance est par ailleurs confirmée par les nombreuses recherches montrant que, malgré une adhésion diffuse au principe d’égalité entre hommes et femmes, le travail domestique continue à peser quasi exclusivement sur les femmes (Humble et al. 2008;  Mursula et al., 2006).
 A travers la présente recherche nous nous sommes proposés d’investiguer, parmi une population différenciée en fonction de l’âge (717 Adultes, moyenne d’âge=42 ans ; 230 jeunes, moyenne d’âge=18 ans) et du sexe (50% de femmes), les systèmes de croyances et de valeurs qui accompagnent le maintien de l’asymétrie des rôles traditionnels dans la répartition des tâches domestiques. La typisation du travail domestique a été étudiée sur deux niveaux distincts d’abstraction : sur le plan concret, nous avons demandé aux participant-e-s de décrire « qui fait quoi » dans leur vie quotidienne. Sur le plan abstrait, il leur a été demandé d’indiquer quelle devrait être la division des activités domestiques dans un ménage commun idéal. Parallèlement, nous nous sommes intéressés aux systèmes des valeurs et des croyances auxquelles les personnes se réfèrent pour donner du sens à la diversité et à l’asymétrie des rôles de genre dans la vie professionnelle et domestique. Enfin, nous avons étudié les liens entre ces systèmes explicatifs et les représentations de la division idéale du travail domestique.
De manière plutôt inattendue, les résultats montrent une correspondance marquée entre la description de la répartition des tâches domestiques sur le plan concret et celle proposée comme répartition idéale de ces mêmes tâches, et ceci par l’ensemble des participant-e-s. Enfin, bien que ces derniers/ères se réfèrent à des systèmes de significations différenciés pour justifier la différente participation des hommes et des femmes dans les domaines du travail productif et reproductif, ces différentes positions n’influencent pas leur conception de la division du travail domestique dans un monde idéal.

Barnett R. C.,Shen Y. (1997). Gender, high- and low-schedule-control housework tasks, and psychological distress: A study of dual-earner couples. Journal of Family Issues, 18, 403-428.
Baxter J. (2000). The joys and justice of housework. Sociology, 34, 609 - 631.
Brayfield, A. A. (1992). Employment resources and housework in Canada. Journal of Marriage and the Family, 54, 19-30.
Coltrane S. (2000). Research on household labor: Modeling and measuring the social embeddedness of routine family work. Journal of Marriage and the Family, 62, 1208-1233.
Coverman S. (1985). Explaining husband’s participation in domestic labor. Sociological Quarterly, 26, 81-97.
Crouter A. C., Perry-Jenkins M., Huston T. C.,McHale, S. M. (1987). Processes underlying father involvement in dual earner and singer earner families. Developmental Psychology,23, 431-440.
Diefenbach, H. (2002) Gender ideologies, relative resources, and the division of housework in intimate relationships: A test of Hyman Rodman's theory of resources in cultural context. International Journal of Comparative Sociology,43:45–65.
Dunn D, Skaggs S. (2006). Gender and Paid Work in Industrial Nations. In J. S. Chafetz (Ed), Handbook of the Sociology of Gender, US: Springer . (321-342)
Habib R., Nuwayhid I. A.,  Yeretzian J. S. (2006). Paid work and domestic labor in disadvantaged communities on the outskirts of Beirut. Sex roles, 55, 5-6,  321-329.
Himsel A. J., Goldberg W. A. (2003). Social Comparisons and Satisfaction With the Division of Housework: Implications for Men’s and Women’s Role Strain . Journal of Family Issues, 24 . 7, 843-866
Hirata H. (2008).  Travail et genre, Paris : La Découverte.
Hirata H.,  Laborie F., Le Doaré H., Sénotier D. (2004).  Dictionnaire critique du féminisme. Paris : PUF.
 Huber J., Spitze, G. (1983). Sex stratification: Children, housework, and jobs. New York: Academic Press.
Humble M. A., Zvonkovic M. A. & and Walker, J. A. (2008). "The Royal We": Gender Ideology, Display, and Assessment in Wedding Work. Journal of Family Issues, 29; 3-25
Kamo Y. (1988). Determinants of household labor: Resources, power, ideology. Journal of Family Issues, 9, 177-200.
Mursula L. A.,  Vahtera J.,, Kouvonen A., Va¨a¨na¨nen A. et al (2006). Long hours in paid and domestic work and subsequent sickness absence: does control over daily working hours matter? Occupational  Environmental  Medicine, 63:608–616.
Palazzi M. (1990). Famiglia, lavoro e proprietà: le donne nella società contadina fra continuità e trasformazione, Annali dell'Istituto A. Cervi, 12, 25-80.
Shelton B. A., John D. (1996). The division oh household labor. Annual review of sociology, 22, 299-322.
Solomon R. C., Acock  C. A., Walker J. A. (2004). Gender Ideology and Investment in Housework: Postretirement Change. Journal of Family Issues, 25, 8, 1050-1071.
Sweet J. A., Bumpass L. L. (1999 ). The National Survey of Families and Households-Waves 1 and 2: Data description and documentation.: www.ssc.wisc.edu/nsfh/home.htm
Thompson L. (1991). Family work: Women’s sense of fairness. Journal of Family Issues 12, 2, 181-196.

Pomeroy B. S. (1975). Goddesses, Whores, Wifes, and Slaves. Women in Classical Antiquity, New-york: Schocken Book Inc.

Bio/Bibliographie

Nadia Monacelli est psychologue sociale auprès de l'Università di Parma (Italie). Elle a obtenu son doctorat à l'Université de Genève avec une thèse sur les représentations sociales des droits de l’homme et de l’enfant dans un contexte islamique. Actuellement elle enseigne Psychologie des groupes et Gestion et médiation des conflits. Ses intérêts de recherche touchent principalement aux asymétries sociales ; asymétries construites sur les cultures,  les générations, les genres. Parmi ses publications principales :
 
Molinari L., Monacelli N., Everri M, Fruggeri L. (In stampa) Coordinazioni e
oscillazioni nei processi di microtransizioni familiari, Psicologia Clinica dello
Sviluppo.
Monacelli N., De Marco V. (2009). La violenza domestica contro le donne. In ( a cura di Provincia di Parma). Rappresentazioni di genere e violenza privata. Una ricerca intervento nella provincia di Parma, 13-36.
Monacelli N., Mancini T., Zapponi S. (2009). Alla ricerca delle parole per dirlo: Come le ragazze e i ragazzi parlano della violenza nella coppia. In ( a cura di Provincia di Parma). Rappresentazioni di genere e violenza privata. Una ricerca intervento nella provincia di Parma,37-44.
Mancini T., Monacelli N. (2009). Rappresentazioni e esperienza della violenza di coppia nei giovani. In ( a cura di Provincia di Parma). Rappresentazioni di genere e violenza privata. Una ricerca intervento nella provincia di Parma, 45-78.
Everri M., Monacelli N., Molinari L., Fruggeri L., (2008). Microtransizioni e adolescenza: un esempio di intervista familiare. In (a cura di) A. Taurino, P. Bastianoni, S. De Donatis, Scenari familiari in trasformazione. Teorie, strumenti e metodi per la ricerca clinico-dinamica e psicosociale sulle famiglie e le genitorialità, Aracne, Roma.
 Monacelli  N., Molinari L., Emiliani F. (2007). Cerner les similitudes, composer avec les différences: Les droits de l’enfant en Italie et en Jordanie. Les cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, 73, pp. 47-59.
Monacelli  N. (2007). Dall’intervento su all’intervenire con : il migrante come protagonista, in V. Pellegrino (a cura di) Mediare tra chi e che cosa?, Unicopli, Milano, pp. 53-66.

 

 

Pour plus de renseignements, contacter:

Cathy Herbrand (FNRS/ULB)
David Paternotte (FNRS/ULB)

 
 
contactez la webmistress
 
dernière mise à jour : 17.07.2016
Ce site a pour vocation de vous informer sur les activités de l'Atelier Genre(s) et Sexualité(s) de l'institut de Sociologie de L'Université Libre de Bruxelles.

Ce site est optimisé pour Fierfox; Résolution d'affichage: 1024 x 768 pixel

Get Firefox!