page d'accueil  

recherche  


Combattre le tabagisme passif : une question de bien-être.

Depuis septembre 2004, l’Université libre de Bruxelles est une université « sans fumée ».

Cela veut dire que tous les lieux publics et les espaces intérieurs sont à présent non-fumeurs : les locaux de cours, les locaux destinés à accueillir les étudiants, les bibliothèques, les secrétariats, les salles de réunions et de conférences, les couloirs et dégagements, les sas et cages d’escaliers, les hall d’entrées, les ascenseurs et les toilettes.

Cette décision doit permettre d’éviter aux non-fumeurs les effets du tabagisme passif.

Elle n’est pas prise pour pénaliser les amateurs de volutes : ceux-ci pourront continuer à fumer soit dans leur bureau individuel (porte fermée), soit dans un bureau partagé (si accord explicite des occupants), soit à l’extérieur des bâtiments (pour les étudiants et le personnel).

Nous vous invitons à lire également la Charte qu’a votée le Conseil d’administration de l’ULB et à laquelle chacun est invité à souscrire.